Le dernier billet

Le débloque-notes HTML5 CSS3 & autres geekeries, c’est fini.

Si, concernant le code, c’était un exercice de style personnel pour un motif professionnel, son contenu n’avait aucun objectif particulier, sinon celui de partager des trucs que j’avais dans la tête sans trop me prendre au sérieux.

Bon, c’est vrai, je l’avoue : je n’ai plus de temps pour moi. Je ne vais donc pas me bouffer la rate à rédiger des articles pour exister dans la blogosphère. J’existe assez bien sans ça.
D’ailleurs, pour faire le petit télégraphiste des derniers buzz sur HTML5, 140 caractères suffisent.
Quoi ? Le SEO ? Le référencement ?
Pas chez moi alors. Chez d’autres peut-être...
Vous ne voudriez tout de même pas que je vous réchauffe des listes du genre  :
« 20 conseils pour améliorer votre SEO »
ou
« 10 astuces pour bien positionner vos pages » ?
On les trouve partout ces resucées : ça tourne en boucles sur trop de blogs. C’est usant. Et plutôt que vous user à mon tour, je mets celui-ci en jachère.
Prenez soin de vous.

<!doctype html>
<html>
<head><title>Bye Bye</title></head>
<body>
<article>
<h1>Bye Bye</h1>
<details><summary>
♫ Ce n’est qu’un au-revoir... ♫
</summary></details>
</article>
</body>
</html>

Google & le marquage des articles originaux

Google crée un identifiant de la source originale sous la forme d’une Meta pour l’aider à distinguer l’original des copies.

Implémenté ici et sur Normandie Web, dès la 1ère heure, Un tag à placer dans le <head> des fichiers HTML.

Celui pour l’éditeur, c’est celui-là : <meta name="syndication-source">.
En dehors du fait de lui permettre de faire le tri entre le bon grain (le vôtre) et l’ivraie (ceux des voleurs de contenus) sera-ce bénéfique au positionnement de vos pages ? Non :

(...) original-source indicates which URL should be credited with breaking a story. At this time, we will only be collecting usage data for this tag in order to determine its effectiveness. For now, no ranking changes will take place based on this tag.

« Pour le moment (...) »

Pour les agrégateurs, il leur faudrait dorénavant citer l’origine de l’article avec cette autre :
<meta name="original-source" content="http://www.mondomaine.fr/article.html">

Billet corrigé car pas clair... ceci en suite du commentaire de L.Jee, et de la lecture de cet article.

HTML5, Google Instant Previews & son Snippet

Il devient dur à suivre le Google, non ?

La personnalisation des pages de résultats pour tous qui a rendu chauves quelques référenceurs, c’était il y a tout juste 1 an. Au printemps, c’est le nouvel algo, MayDay qui leur fait mettre la culotte des résultats à l’envers. À l’été, c’est la nouvelle infrastucture Caffeine qui les a empêchés de dormir. À l’automne, l’extension de Google Suggest (Instant Search pour l’affichage de résultats en temps réel) leur fait cueillir des champignons hallucinogènes au lieu de cèpes. Voici qu’approche l’hiver et que débarque Instant Previews.

Ce sont les 4 saisons par Google !

Structurer une page en HTML5 avec les μdonnées et des μformats

Cet article est en fait plus destiné à mes clients et a pour objet d’expliquer l’intérêt du balisage HTML5 pour structurer le contenu et de l’insertion de microdonnées et de microformats pour lui donner du sens.

Je le publie ici plutôt que sur mon autre blog pour la création de sites Web en Normandie pour 2 raisons :

  1. si mes prospects en cours ne sont pas sensibles à mes explications sur les technologies et ils ont raison : le projet de création d’un site Web n’est pas affaire de technique, mais de communication, certains, veulent néanmoins en comprendre les avantages pour le référencement,
  2. ici c’est un blog où je partage des réflexions sur le code et le référencement. Des lecteurs concernés par la sémantique du code et celui du contenu seront peut-être intéressés...

Alors je partage